J'ai du cholestérol ! Que faire ?


Institut pour la Protection de la Sante Naturelle

Cholestérol : vous avez le droit de tout savoir

Chers amis,

C'est inacceptable :

Les personnes qui prennent des médicaments contre le cholestérol subissent une forme de torture psychologique.

D'un côté, sous l’influence de l’industrie pharmaceutique, les autorités, et de nombreux médecins et cardiologues les incitent fortement à prendre des médicaments contre le cholestérol :

« N'arrêtez pas le traitement ; vous pourriez mourir à tout instant d'un infarctus !

De l'autre, des experts, des chercheurs de plus en plus nombreux qui publient articles, études, livres qui démontrent l’exact inverse :

 « Les médicaments contre le cholestérol ne servent à rien ; ils sont dangereux pour votre santé ! » Qui croire, à qui se fier, et surtout, que faire ?

Il n'y a pas à hésiter une seconde :

Signez la grande pétition qui circule pour exiger des autorités de santé de réunir en urgence des experts vraiment indépendants pour revoir les recommandations officielles sur le cholestérol.

C'est le seul moyen d'agir en citoyen de manière efficace et, surtout, de prendre lameilleure décision pour votre santé.

Ne le faites pas seulement pour vous !

Faites le pour votre entourage, les personnes que vous aimez, qui vous aiment, et qui méritent de bénéficier des meilleurs traitements. Votre action évitera des souffrances inutiles peut-être même sauvera-t-elle des vies.

Cette pétition est le seul moyen aujourd'hui d'obtenir enfin un discours clair et véridique sur les médicaments anti-cholestérol, pour que chacune sache ce qu'il doit faire.

A l'heure où je vous écris, cette pétition enflamme Internet et les réseaux sociaux. En 48 heures, elle a réuni près de 200 000 signatures.

C'est un début fracassant.

Mais c'est encore très peu par rapport aux 6 millions de personnes en France qui prennent des médicaments contre le cholestérol !!

Vous connaissez forcément dans votre entourage des personnes sous médicament anti-cholestérol : transférez leur la vidéo de cette pétition, demandez leur de signer et de faire signer leurs amis. Voici le lien : http://www.ipsn.eu/petition/petition-danger-statines-cholesterol/message.php.

Seule une prise de position claire des autorités de santé, sur la base d'avis d'experts indépendants, peut aider les patients qui ont un risque de maladie cardiovasculaires. 

Même si vous ne signez pas la pétition à la fin de la vidéo (ce qui serait vraiment dommage mais c'est votre droit), diffusez la. Vous n'aurez pas perdu votre temps. Cette vidéo a été réalisée par Michel de Lorgeril, cardiologue au CNRS, le plus grand spécialiste français de cholestérol. Cette vidéo est claire, pédagogique. Elle doit absolument être vue par toutes les personnes qui prennent des médicaments contre le cholestérol.

Plus nous serons nombreux à signer, plus nous aurons de chances d'être entendus par les autorités.

Vous avez le droit de savoir. Faites respecter vos droits.

Nous avons collectivement le droit de savoir les effets réels d'un médicament donné à six millions de personnes en France et qui coûte plus d'un milliard d'euros à la collectivité.

Ensemble, nous pouvons faire bouger des montagnes.

Je compte sur vous, et vous dis un grand merci d'avance,



Cliquez ici pour regarder la vidéo

Augustin de Livois.


Soutenez l'IPSN

Vous souhaitez soutenir les actions de l'IPSN et faire un don : visitez la page ici.



Cette newsletter est publiée par l'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle. Si vous souhaitez la recevoir, il vous suffit de vous rendre à la page qui se trouve ici

Votre adresse ne sera jamais transmise à aucun tiers et vous pourrez vous désinscrire grâce à un lien se trouvant sur toutes nos newsletters, en fin de message.



Institut pour la Protection de la Santé Naturelle
Association sans but lucratif
Rue du vieux Marché au grain, 48
1000 BRUXELLES
IPSN


c

Ho'ponopono

Désolée
Pardon
Merci
Je t'aime

Cette ancienne technique hawaïenne de guérison est maintenant bien connu, dans le monde entier.
Les explications foisonnent sur les blogs francophones (cf. quelques liens plus bas : explications, chanson, diaporama).

Ho'oponopono est une pratique chamanique :  on utilise les "pouvoirs". Le pouvoir du rituel, c'est à dire, comme en Qi Gong :
- le pouvoir de décision
- le pouvoir de l'intention
- le pouvoir de l'attention

Mais également le pouvoir du Verbe. Les mots sont d'abord exprimés à voix haute, puis répétés dans sa tête.

La spécificité de Ho'ponopono, et sa merveilleuse efficacité tient des quatre pouvoirs émotionnels suivants :
- la responsabilité
- le pardon
- l'amour
- la gratitude


Voici quelques liens sur cette technique



















Citron, un bon remède

citron en cure
Un peu patraque ? Bien malade ? De la toux ? De la fatigue ? Mal de tête ? Pollué ?...
Pour un oui, pour un non, du citron !

Le citron fait partie de ma pharmacopée, comme il faisait partie de celle de ma mère et de celle de ma grand-mère. Comme elles, je me fais un petit grog tiède citron/sel pour l'angine, citron/thym/miel pour un syndrome grippal et une grosse cure pour un état chronique qui ne me convient pas !

Ma grand-mère n'y allait pas par quatre chemins : la cure des 21 jours, une fois par an ! Dur dur...
Le premier jour un citron, le deuxieme deux citrons... etc
Le 21e jour, 21 citrons
puis on redescend : 20 citrons le lendemain.
D;après elle. c'était un booster puissant, un dépuratif du sang etc...
Ma grand-mère et mon arrière-gran-mère n'allaient pas chez le médecin. Elles préféraient les remèdes éprouvés : l'argile, le citron. le niaouli, le persil, le thym, le miel...  Et mon arrière grand mère a vécu bien portante jusqu'à 102 ans. Elle ne connaissait pas non plus les aliments industrialisés et se nourrissait des oeufs de ses poules, de son potager, de son verger... Cavalière émérite, elle avait son activité physique journalière, sans aller s'enfermer en salle...

La cure des 21 jours est difficile. je préfère prendre du citron complet : je mixe le citron (non traité) tout entier, avec la peau et les pépins. J'ajoute de l'eau et facultativement :
- de l'aloe vera (entier ou sans le vert0
- du curcuma
- du gingembre
- de la cannelle
- un miel excellent (non industriel, petits producteurs...)
- quelques gouttes d'huiles essentielles selon les besoins...
etc...

Et tout de suite, tout va mieux. tout va bien !
J'ai soigné et guéri mes enfants et amis avec cette méthode. Tous s'en sont très bien porté.


Voilà, c'est mon témoignage pour Wladislas Barath, de Conscience et Santé.

D'autres infos sur le citron :
Mr Ginseng




Detox ou intox ?

Jeunez, vous allez "detoxifier " votre organisme 1
Entre les cures de jus, les bains de pieds, les nettoyages des emonctoires... la détox fait fureur.
Entre engouement et scepticisme, notre opinion peut balancer avec raison.

Suivez votre bon sens, la logique, gardez votre libre arbite... et ne cédez pas aux modes passagères néfastes !

Pour ma part, je veille tous les jours à mon hygiène de vie, à mon alimentation. Je cherche des solutions pour boire une eau pure, respirer un air sain. Je mange des fruits, des légumes... Le "chou canaque" par exemple, est bien efficace pour un bon nettoyage régulier et sans danger.

Sur le sujet, j'ai trouvé un petit article amusant : Les regimes et cures détox sont des arnaques.


Vaccination obligatoire : l'horreur programmée !

La lettre du Professeur Joyeux
Partagez sur TwitterPartagez sur FacebookPartagez sur WordpressPartagez sur Google +Partagez sur Youtube
Chères lectrices, chers lecteurs,

Ma lettre d'aujourd'hui est un peu particulière. Elle est liée à une actualité brulante et révoltante.

Vous êtes des centaines de milliers à lire mes lettres chaque semaine et je vous remercie de votre confiance. Aujourd'hui nous devons être des millions pour protéger nos enfants d'une nouvelle folie.

Alors s'il vous plaît, lisez-bien mon message ci-dessous et faites-le suivre à chacun de vos contacts.

Professeur Henri Joyeux

Vaccin contre les papillomavirus

Pas dans les écoles, pas dès 9 ans !!

Madame, Monsieur,

Le Haut Conseil de Santé publique a publié un rapport qui préconise :

  • d’introduire massivement dans les écoles la vaccination contre les papillomavirus (HPV), pour essayer de lutter contre le cancer du col de l’utérus et d’autres infections sexuellement transmissibles ;
  • d’abaisser à 9 ans l’âge de la vaccination, pour les filles comme pour les garçons.
A mon avis, cela ne peut qu’être le résultat du lobbying des labos pharmaceutiques internationaux.

Les 2 vaccins actuels appelés Gardasil et Cervarix, comportent des risques d’effets indésirables graves.

Pire, ils vous cachent que ces vaccins ne protègent pas du tout à 100 % contre le cancer du col de l’utérus. La protection est à peine de 70 % ! 

Cela veut dire qu’une personne vaccinée a toujours 30 % de risque d’attraper le cancer du col de l’utérus. Prendriez-vous un avion qui aurait 30 % de risque de tomber ?

Moi pas.

Les papillomavirus se transmettent par voie essentiellement sexuelle. Cela signifie que le vaccin ne devrait concerner que les populations à risque. Vacciner massivement les petites filles (et bientôt aussi les petits garçons) dans les écoles n’a aucun sens.

C’est leur faire prendre un risque qui, dans beaucoup de cas, n’est pas justifié.

C’est pourquoi je vous invite à signer notre pétition demandant un moratoire pour ces vaccins qui ne doivent pas être imposés dans les écoles, sans une information complète et transparente des parents.

N’acceptez pas que les Autorités appliquent à votre enfant une mesure sanitaire qui n’est pas faite pour lui
.




Faut-il se protéger du soleil ?


Le soleil, Ra... vénéré puis accusé de tous les maux...

Le soleil est bénéfique et cependant l'on nous conseille de nous en protéger. Malgré l'envahissement des crèmes protectrices, malgré les menaces de cancers de la peau... le soleil continue de faire des adeptes. Le sungazing est une pratique de plus en plus répandu (le soleil est fixé, pendant une heure. au lever ou au coucher). Est-elle sans danger ? Le phosphénisme préconisé par le Dr Lebure était une pratique connue des Taoïstes et d'autres peuples depuis la nuit des temps, en tant que pratique spirituelle.

L'engouement  récent pour le bronzing correspond certainement à un besoin autant physique que spirituel... Mais doit-on se protéger du soleil ? Quels sont les pratiques des autres peuples de la Terre ? Et peut-on s'en protéger efficacement sans courir de danger, sans recourir à des crèmes chimiques, probablement nocives ?

Un article de Caroline Moral, Alternative Santé


Maladie et moustiques

Le moustique est-il utile ?
La lutte anti moustique est-elle efficace ?
Faut-il asperger la population de produits toxiques - comme cela se pratique depuis des années à Nouméa ?
Quels sont les dangers de cette pratique ?
Quels sont les motivations réelles des collectivités quant à leurs choix face au problème que pose les moustiques ?

Un article inspirant de Jean-Marc Dupuis :

Bon à savoir sur le chikungunya

Chère lectrice, cher lecteur,

Vous ne mourrez probablement pas du chikungunya.

Lors de la grande épidémie qui toucha la Réunion en 2005 et 2006, 244 000 personnes ont été contaminées. 203 sont décédées, soit moins de 1 pour 1 000.

Aux Antilles, on recense pour l'instant moins de 10 décès sur près de 30 000 cas.

Cependant, même à 1 pour 1 000, mieux vaut éviter ce risque, d’autant que la maladie est douloureuse, extrêmement douloureuse, à tel point que les médecins parlent de « douleurs poussant au suicide » !!!

Sur la fiche Wikipédia de la maladie [1], très bien faite, les douleurs sont qualifiées d'« excruciantes », un terme médical qui n'existe plus dans le dictionnaire et c'est dommage. Le mot vient des douleurs atroces éprouvées lorsqu'on vous crucifie.

Imaginez : vous souffrez tellement aux articulations que vous vous courbez comme une feuille morte qui se recroqueville. « Chikungunya » signifie d'ailleurs en français « maladie de l'homme courbé ». Votre tête vous fait si mal que vous craignez qu'elle explose. Votre corps se couvre de boutons rouges qui gonflent et vous pousseraient à vous gratter jusqu'au sang si votre peau n'était pas brûlante et irritée au vif comme lors de la rougeole. Vous avez bien sûr une fièvre intense qui vous cloue au lit, plus des épisodes de paralysie totale qui vous immobilisent pendant des heures. Aux douleurs s'ajoute donc l'angoisse d'être sur le point de mourir. (la suite ci-dessous)

Un lundi sans viande

Ce mouvement québécois préconise de se mettre tout doucement à enlever la viande de notre alimentation... en commençant par le lundi.
Pourquoi sans viande ?
  1. pour des raisons environnementales évidentes
  2. parce que c'est meilleur pour notre santé, cela réduit les risques de cancer.
  3. pour des raisons d'éthique. Les animaux sont élevés en batterie, dans des conditions inacceptables.
Je mange quoi à la place ?
  1. des légumineuses (lentilles, pois chiches, fèves...) germées, c'est bon, rapides à préparer.
  2.  du tofu soyeux, en mousses ou en sauce pour tremper nos légumes
  3. du tofu dans la soupe, les sautés de légumes...
  4. des noix (amandes, noix du Brésil, noisettes) ou des graines (tournesol, citrouille,sésame)


J'ai le droit de vivre !

Les pesticides 1000 fois plus nocifs que prévus !
La pétition concerne la France...
A quand une prise de conscience en Nouvelle Calédonie ?
Ici, à Magenta, on est bombardé intempestivement de pesticides tous les jours. Moi, j'en ai marre d'avoir nausées, fatigue et maux de tête !
Je sais pour qui je vais voter : pour celui qui parlera de la pollution atmosphérique (nickel et pesticides) de la ville de Nouméa, de la corrélation avec les taux très élevés de cancers... et proposera des changements radicaux !
Belle journée à tous !

--








Institut pour la Protection de la Sante Naturelle


Des pesticides jusqu’à 1000 fois plus toxiques que prévu !

Chère amie, cher ami,

Tout d’abord, je voulais vous adresser de la part d’Emmanuel Giboulot ses remerciements les plus sincères, les plus forts. Il a été extrêmement ému par la vague impressionnante de soutien que vous lui avez apportée. Il y a encore un instant, il me rappelait que l’important, ce n’était pas son cas personnel mais la prise de conscience que la pétition a permise. Il espère maintenant que la mobilisation va continuer et faire naître une réflexion plus large qui touche l’agriculture dans son ensemble sans pour autant stigmatiser telle ou telle pratique. L’important, c’est d’avancer ensemble et que chacun puisse faire son chemin.

Vous pouvez encore signer et transférer la pétition en suivant ce lien.

Et il est vrai qu’il y a urgence à réformer notre système agricole à bout de souffle. Une étude récente du Professeur Gilles-Eric Séralini publiée le 14 février 2014 [1], démontre que le système d’homologation des produits toxiques utilisés dans l’agriculture (pesticides, herbicides, fongicides) est obsolète, voire frauduleux, et qu’en réalité ces produits sont jusqu’à mille fois plus toxiques que ce que nous pouvions raisonnablement penser jusqu’à présent.

Comment les chercheurs en sont-ils arrivés à cette conclusion alarmante ?

Lors d’une interview accordée à l’émission « Terre à terre » de France Culture, Gille-Séralini l’explique dans le détail [2]. Il précise d’abord que les pesticides sont composés d’un principe actif et d’adjuvants. Le principe actif est la molécule principale du pesticide (ou d’un médicament). Les adjuvants sont les molécules ajoutées pour en accentuer l’effet. Il s’agit souvent de résidus de pétrole, de gaz, de produits détergents ou de graisses animales oxydées. Si l’on prend l’exemple du célèbre « Round up », le principe actif est le glyphosate, produit réputé peu toxique seul. En revanche, les adjuvants et la formulation finale sont eux très toxiques.
L’homologation dépend de deux types de contrôles : les uns à long terme concernent le principe actif, les autres, destinés aux adjuvants, sont à court terme. Or l’homologation est donnée si l’on constate qu’il n’y a pas de risque à long terme. Donc les risques éventuels liés aux adjuvants ne sont pas pris en compte. Et c’est ainsi que l’on a autorisé le Round up depuis 1975…

C’est là que l’étude menée par le Pr Séralini devient intéressante : les chercheurs ont sélectionné 9 produits chimiques utilisés massivement dans l’agriculture. Ils ont prélevé des doses infimes de ces pesticides et les ont appliquées sur des cellules humaines. Ils ont ensuite comparé le résultat entre l’application de la formulation (principe actif + adjuvants) et du seul principe actif déclaré.

Le résultat est édifiant : la formulation est jusqu’à 1000 fois plus toxique que le principe actif !

Il existe un lien entre nos maladies chroniques et notre environnement

Comment se fabriquer un cancer

 Se fabriquer un cancer ?
C'est facile....
Une conférence du Professeur Joyeux, cancérologue.

http://www.youtube.com/watch?v=88GjYxzOi1g#t=54


Choisir la joie

 La vie n'est pas facile ? Certes... Rupture imprévue et inélégante, inquiétudes pour les enfants, impayés, accident de voiture, chute malencontreuse, infection rénale, coupure du tendon d'un doigt... c'est permanent, ce sont les aléas de la vie.... Que faire ? Se plaindre ? S'apitoyer sur son sort ?
ou bien...


choisir de vivre
choisir de rire
danser
chanter
et 
remercier!!!

Merci Illanga, chorale de la Joie !
Merci aux copines qui ont tout géré!
Je vous aime.

Mon pied agressé guérit bien, je marche, ça y est ! Cuivre/or/argent, aloe vera, miel, HE ...

"Même si je ne sais pas comment faire, je choisis la santé."

Comment je me soigne et me guéris...

Dimanche, il y a six jours, je me suis entaillée profondément la base de l'annulaire droit avec un couteau de boucher... La décharge élecrtique tout au long du bras m'a informée immédiatement que le tendon était touché. J'ai pris tout de suite 3 plantes qui étaient à coté de moi : le baume (contre le saignement), le mije et l'aloe vera... j'ai maché et mis dans m'a main, j'ai gardé le poing fermé pendant les deux heures d'attente avant que le médecin urgentiste s'occupe de recoudre... Pendant tout ce temps, j'ai visualisé que je bougeais ma main; tous mes doigts facilement.
Le médecin a bien recousu et m'a demandé de prendre des antibiotiques, des anti inflammatoires...
Je ne prends pas de médicaments, je ne suis pas vaccinée.

J'ai donc pris de l'argent coloïdal, de l'extrait de pamplemousse, j'ai appliqué des huiles essentielles, écouté des sons de guérison, pratiqué de l'EFT, fait du reiki...

Le lendemain, grosse réaction douloureuse : nausées et violent mal de tête. Le foie réagissait au produit injectée. Thérapie par l'eau : glaçons pour la tête, la nuque, bouillotte chaude sur le foie, bain de pieds chaud (avec du magnésium), de l'huile essentielle de menthe poivrée, du reiki... et en trente minutes le problème était dépassé.

Je suis sérieuse, je ne me sers pas de ma main, comme le médecin me l'a recommandé.Pour les traitements chimiques, c'est vraiment pas mon truc et il me semble que je guéris très bien...

Pour connaître vraiment toutes les méthodes que les médecins ne vous proposeront jamais, c'est facile...
Il y a Alternative Santé, par exemple...





Reiki

Juste pour aujourd'hui, je suis calme. Je ne m'énerve pas.


Je lâche prise, je me laisse guider par le courant de la Vie.
Je permets à la vie de s'exprimer en moi.
Je permets à mon pouvoir d'autoguérison de se manifester.



Sois comme tu es

Et donc vois

qui tu es

et comment tu es


Laisse derrière pour un moment

ce que tu devrais faire

Et découvre ce que tu fais vraiment

Risque un peu si tu as la possibilité

Sens tes propres ressentis

Dis tes mots à toi

Pense tes propres pensées


Sois ton propre toi

Découvre

Permets à ce qui se met en place pour toi

de pousser de l'intérieur de toi

 (Citation de Fritz Perls (Gestalt), traduit par LiensPsy)

Le Reiki est avant tout une voie, un chemin . Nous sommes corps et esprit. Il est bon de le s'en souvenir à chaque instant. De nourrir l'un et l'autre. De prendre soin de l'un et de l'autre.

Une de nos priorités est
  la gestion quotidienne de nos émotions, de notre stress. 

C'est ce que nous faisons avec le qi gong de la joie (méditation des 6 sons de guérisons, pratique du rire).

Une autre priorité est 
la présence totale au moment présent, à notre corps, à notre vie... 
Devenir de plus en plus conscient, pleinement vivant...
C'est aussi un des objectifs du Qi gong de la Joie et la pratique de la méditation du Sourire Intérieur est merveilleuse pour cela.

Se purifier est un objectif à adopter pour pratiquer le Reiki : se rapprocher de la nature, boire une eau pure, respirer un air pur, se nourrir sainement...

Mais aussi prendre en charge  les émotions qui nous affectent, les sentiments qui nous nuisent : la colère, la peur, le doute, la critique... 

Remplacer les mauvaises habitudes par de bonnes : être à l'écoute (de soi comme de l'autre), boire un verre d'eau chaude dès le réveil, se brancher sur radio bonheur dès le réveil...

S'observer, accueillir les pensées récurrentes : Qui s'exprime en moi ?
Mon auto saboteur ? Mon juge personnel ?  Le Critique ? Le Donneur de leçons ? L'enfant intérieur apeuré ?
Pendant 3 jours (dont un jour du week end) j'observe, je note toutes les pensées qui me viennent. Puis je relis cette liste, je nomme cette partie souffrante en moi. Enfin, je travaille sur cette partie de moi qui prend vraiment beaucoup de place, je la libère... et je me libère !

Personnellement, je pratique chaque jour une courte méditation, un EFT et cela me fait beaucoup de bien !

Belle journée à toutes et à tous !


La cire d'abeille

Je me demandais quoi faire avec la cire d'abeille... Je sais que machouiller de la cire avec encore un peu de miel dedans, c'est bon pour ma gorge enrhumée... quant au reste !

Voilà une réponse qui vient de m'être donné : guérir les plaies vilaines, les escarres et autres problème de peau !


Une solution miracle contre les plaies, ulcères, nécroses ?

En quelques jours, j'ai reçu plusieurs messages stupéfiants sur les effets de la cire d'argile huileuse pour guérir les plus épouvantables plaies, et même sauver des membres de l'amputation. 

Le plus spectaculaire de ces documents est toutefois un diaporama réalisé il y a déjà 10 ans pour une réunion du groupe consultatif sur l'ulcère de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), à Genève. 

Ce diaporama montre d'incroyables photographies de plaies variées d'apparence inguérissable mais presque parfaitement cicatrisées à l'aide du mélange argile, cire d'abeille et huile d'olive (parfois aussi du beurre de karité), et a été transmis par le blog de santé naturelle l'Art de Vivre Sain. (1)

« Aucune chimie de synthèse ne serait capable de réaliser de tels "miracles". La supériorité des moléculesnaturelles vivantes est à jamais insurpassable ! », selon l'auteur du blog. 

Ce pouvoir de guérison de la nature est d'autant plus étonnant que les chercheurs n'ont pas, à ce jour, pu identifier le mécanisme par lequel il opère. 

Toutefois, ne regardez ce diaporama que si vous avez vraiment le cœur bien accroché. Même si les histoires se finissent bien, certaines photos sont insoutenables :

Visualisez la présentation ici (cliquez sur le rectangle peu en bas à droite du diaporama pour une meilleure visualisation). 

Guide pratique sur la cire d'argile huileuse

Pour des informations sur comment utiliser l'argile mélangé à la cire d'abeille et à l'huile d'olive, Yves Rasir du magazine Néosanté (2) recommande le site : rendez-vous ici.

C'est un site belge, donc bilingue français-néerlandais, et il donne de toutes les informations pratiques utiles. Attention, de nombreuses photos « avant/après » sont aussi très difficiles à regarder.

Mais si vous ou un proche souffrez de tels problèmes, je pense que c'est une ressource utile.

Bien à vous,

Jean-Marc Dupuis 

Mal à la gorge ? Rhume ? Grippe ?

 J'ai testé avec succès :

du vinaigre de cidre (ou du citron), du miel (de mes abeilles), de l'eau et un peu de nigari (ou du bon sel sauvage)... Rapide ! efficace !

En savoir plus :

LE VINAIGRE DE CIDRE :
EFFICACE ET PAS CHER

Aujourd’hui, pour la plupart des gens, le vinaigre n’évoque que la sauce vinaigrette. Mais au-delà de ses qualités gustatives, sait-on encore comment cet ingrédient s’est imposé à tous dans l'alimentation d'abord et dans la trousse à pharmacie familiale ensuite ?
Trois qualités fondamentales ont imposé le vinaigre dans les foyers des nos aînés :
  • Il était indispensable à la conservation des aliments
  • Il facilite la digestion.
  • C'est un produit antiseptique de première main.
C’est à ce titre, et bien d’autres qu’il a été inscrit au codex en 1748 et vendu très longtemps chez les apothicaires.

Votre cuisine, c’est votre pharmacie

Si tout vinaigre est bon par définition, le vinaigre de cidre sort du lot. Ses particularités en font :
  • un grand tonique du système nerveux et du cœur, anti-fatigue,
  • un nettoyeur et régénérant cellulaire,
  • un reminéralisant hors-pair,
  • un stimulant digestif,
  • un immunostimulant,
  • un anti-cholestérol...
Rhume, troubles circulatoires, intestinaux, hypertension, problèmes de pieds ou de peau, douleurs articulaires ou musculaires, coups de soleils et piqûres d’insectes... le vinaigre est bon pour tout.
Et pour en tirer le meilleur, il suffit d’y associer quelques ingrédients de base comme le miel qui, tous, sont à votre portée.
Sans compter les mille recettes de beauté que vous pouvez concocter avec ce vinaigre. On n’attrape peut-être pas des mouches avec du vinaigre mais on se refait sûrement la cerise, et gratis !
Lisez ce mail jusqu'au bout, je vous livre plusieurs recettes très simples qui pourront sans doute soulager un certain nombre de vos maux quotidiens.

Le secret du vinaigre : une soupe de microbes
et trois acides

La formation du vinaigre est un phénomène naturel dû à l’oxydation de l’éthanol des boissons alcoolisées par un processus de fermentation acétique. Les Anciens savaient reproduire ce phénomène en utilisant « la mère à vinaigre », ce voile gélatineux qui se forme à la surface du vin avec le temps.
On ignorait alors que cette fermentation acétique est le fait d’une bactérie Acetobacter suboxydans. Très sociable, elle se développe ultra rapidement en s’associant avec ses consoeurs pour former un biofilm. On sait depuis peu que d’autres bactéries cousines ont ce pouvoir acétifiant.
Le résultat final se distingue par un concentré d’éléments-trace mais surtout par sa concentration en acides : acétiqueprincipalement (5 à 8%), et acides tartrique et citrique en quantité variable.
L’acide acétique fait du vinaigre un détergent domestique mais c'est aussi, pour l’essentiel, cet acide qui lui confère ses qualités bactéricides et médicinales.

Pourquoi du cidre ?

L’acide acétique expliquant les vertus désaltérantes, désinfectantes et curatives du vinaigre, l’origine de ce dernier, me direz-vous, importe peu. Pourtant, c'est le vinaigre de cidre qui est généralement employé comme remède. Pourquoi ?
Comme d’autres, le vinaigre de cidre est très riche en phosphore, calcium, magnésium, soufre, fluor, fer, bore et silice qui, l’un dans l’autre, contribuent à son pouvoir énergisant et curatif.
Mais on aurait tort d’ignorer les particularités du vinaigre de cidre dues à la teneur en acides essentiels, enzymes et pectine de la pomme et surtout à son impressionnante teneur en potassium (jusqu’à 1 g par litre).
Le potassium est à nos tissus mous ce que le calcium est à nos tissus durs.
Il joue un rôle-clé dans le liquide intracellulaire et pour le maintien de l’équilibre acido-basique. C’est un excellent antidote à la pollution, à l’empoisonnement médicamenteux et vaccinal et à l’alimentation déséquilibrée qui attaquent notre équilibre acido-basique au point d’entraîner de nombreux désordres, de la thrombose au cancer. Alors tant qu’à sortir 3 ou 4 euros de sa poche, autant choisir du vinaigre de cidre. Bio et non pasteurisé !

La « révélation » d’un médecin épris de nature

C’est au médecin DeForest Clinton Jarvis que l’on doit la découverte des vertus préventives et curatives du vinaigre de cidre. Cet ophtalmologiste et otorhinolaryngologiste a exercé jusqu’en 1945 au nord de New York, dans le Vermont. C’est dans cette région qu'il a longuement étudié les remèdes de la médecine populaire locale et c'est ainsi qu'il a découvert le vinaigre de cidre. Jarvis a su expliquer son pouvoir curatif de façon simplissime :beaucoup de maladies proviennent de la déshydratation des cellules du corps. Leurs composants minéraux ne pouvant plus être rejetés, ni se dissoudre, s’agglutinent et se déposent dans les tissus. Et pour réhydrater les cellules malades, en douceur, rien de mieux que le vinaigre de cidre et son potassium qui rend à la cellule ses capacités d’assimilation, de stockage et d’élimination.

Pourquoi les vaches « se pètent la ruche » avec des pommes à moitié pourries...

Tout a commencé dans une étable. C’est là que le Dr Jarvis avait installé son laboratoire d’observation. La vache est un excellent sujet car son alimentation, donc son état de santé, influe directement sur sa production laitière.
Jarvis aimait raconter l’histoire d’une petite vache surnommée « Paralysée ». A chaque vêlage, elle avait une attaque de fièvre de lait et de paralysie et le vétérinaire la sauvait en lui injectant du gluconate de calcium. Or Jarvis avait remarqué que les vaches laitières aiment les pommes en état avancé de fermentation. Peut-être est-ce leur moyen à elles de s’enivrer un peu, de se « péter la ruche » pour reprendre l’expression champêtre d’un ami éleveur. Mais plus sûrement, c’est leur corps qui le demande ... Jarvis proposa donc de verser un demi-litre de vinaigre de cidre deux fois par jour dans la nourriture de sa vache. Trois mois plus tard, par une amélioration de l’élasticité des tissus, elle mit bas d’un veau en parfaite santé, en seulement 10 mn avant de retrouver l’appétit et la santé.
Mais Jarvis, qui avait de la suite dans les idées, fit une autre observation : sachant qu’il est difficile de sectionner les grosses artères des vaches abattues, il avait remarqué que le problème ne se présentait plus chez les animaux traités au vinaigre durant une partie de leur vie. Il en déduisit que le vinaigre de cidre favorise l’assimilation du calcium et supprime les dépôts de calcium dans les parois artérielles.

Le cocktail de Jarvis : un remontant à faire soi-même

Les médecins sportifs vous le répètent : pendant et après l’exercice, il est élémentaire de boire une solution isotonique permettant une rapide compensation des minéraux perdus par sudation. Grâce au vinaigre de cidre, il est possible d’en obtenir une excellente qui, potassium aidant, fortifie en outre la musculature.
Pour cela, on diluera 2 cuillères à café de vinaigre de cidre et 1 de miel dans 100 ml d’eau riche en sodium : c’est le cocktail dit de Jarvis dont vous verrez ci-dessous les nombreux usages possibles. 
En règle générale, pour soutenir la vitalité et la santé musculaire d’une personne active, il est conseillé d’en boire 3 verres par jour.

Une autre façon de se soigner... à la cuillère

Le vinaigre de cidre, sous forme de cocktail ou pris à la cuillère, présente bien des vertus thérapeutiques. Les indications ci-dessous montrent l’étendue de son spectre d’action :
Faiblesse, fatigue, fragilité face aux microbes et virus
Vous êtes souvent fatigués ? vous tombez malade dès qu’une personne tousse ou renifle dans votre entourage ? vous êtes allergique pour un rien... Faites des cures régulières du cocktail de Jarvis (sur environ 4 semaines et sans interruption en préventif) ou durant les périodes où vous vous sentez fragiles. Complétez cette cure en prenant de la vitamine C naturelle.
Rhumes et troubles des voies respiratoires
En cas de mal de gorge et d’enrouement, faites des gargarismes de vinaigre de cidre dilué (75 ml d’eau tiède avec 25 ml de vinaigre). Si l’inflammation est aiguë, gargarisez toutes les heures (recracher !).
En cas de toux bronchique, le vinaigre de cidre va favoriser la liquéfaction et l’expectoration des mucosités. Prenez 1 c. à café de ce sirop : 4 c. à soupe de miel liquide avec 5 c. à café de vinaigre de cidre. Buvez beaucoup de liquide (des infusions de thym très chaudes) pour aider les mucosités épaisses à se liquéfier.
Troubles cardiaques et circulatoires
Le vinaigre de cidre, on l’a vu, a la capacité de dissoudre les dépôts calcaires dans les parois artérielles (une coquille d’œuf se dissout en moins de 2 jours dans du vinaigre de cidre) et la pectine contenue dans le vinaigre de cidre stabilise le taux de cholestérol.
Si vous êtes concernés, buvez le cocktail de Jarvis plusieurs fois par jour et utilisez le plus possible le vinaigre de cidre pour cuisiner. Sa haute teneur en potassium renforcera en plus le muscle cardiaque.
Si vous souffrez de varices, imbibez un tissu de vinaigre de cidre et enveloppez vos jambes pendant 20 minutes.
En cas d’hémorroïdes, prenez des bains de siège où vous diluerez un verre de vinaigre de cidre et un verre d’infusion de sauge dans de l’eau tiède.
Troubles intestinaux
En cas de diarrhée, qu’elle soit provoquées par de méchantes bactéries ou par des médicaments, le corps perd quantité de liquide et de minéraux vitaux. Le vinaigre de cidre, bactéricide doux (il agit non par destruction mais par répulsion), reminéralisant, favorise le développement de la flore intestinale et régule le transit. Diluez 2 c. à café de vinaigre de cidre dans un verre d’eau et buvez-le avant les repas par petites gorgées jusqu’à disparition des maux.
En cas de constipation, buvez plusieurs fois par jour 2 c. à café de vinaigre de cidre diluées dans un verre d’eau et/ou prenez desbains de pieds tièdes (4 litres d’eau, un verre de vinaigre de cidre et 4 c. à café de sel).
Douleurs articulaires (arthrose, arthrite, rhumatismes, goutte)
En fluidifiant le sang épaissi par les aliments riches en protéines (comme les viandes), le vinaigre de cidre nettoie les toxines qui s’accumulent dans les jointures, les tissus et les organes. Pour prévenir les douleurs articulaires, buvez le cocktail de Jarvis dans un demi-verre d’eau avant le petit-déjeuner.
En cas de douleurs aigues, faites un enveloppement froid du membre concerné ou, si la douleur est chronique, un enveloppement chaud au vinaigre de cidre dilué.
Troubles des reins et de la vessie
Le vinaigre de cidre favorise le rinçage des reins et de la vessie et prévient la formation de calculs rénaux et vésicaux. Buvez aux repas 2 c. de vinaigre de cidre diluées dans un verre d’eau. Là aussi, buvez des infusions (de pissenlit ou d’ortie) pour mieux éliminer.
Problèmes de dents et de bouche
Le vinaigre de cidre stoppe les inflammations d’origine bactérienne, stimule l’irrigation de la gencive. Pour conserver des gencives saines, rincez-vous la bouche matin et soir après vous être brossé les dents avec du vinaigre de cidre dilué dans l’eau (1 c. à café dans un verre d’eau).
Problèmes de peau
  • Acné : les composants du vinaigre de cidre purifient la peau et empêchent les inflammations, y compris celles qui sont dues au dérèglement hormonal de la puberté. Il est conseillé de boire un verre d’eau dans lequel vous aurez dilué deux c. à café de vinaigre de cidre avant chaque repas. Vous pouvez aussi vous faire des saunas faciaux. Remplissez un grand bol avec 1 l d’eau bouillante, 4 c. à soupe de vinaigre de cidre et des fleurs de camomille. Couvrez-vous la tête d’une serviette et placez le visage au-dessus du récipient dans la vapeur.
  • Inflammations cutanées provoquées par des virus ou des bactéries : buvez un verre d’eau avec 2 c. à café de vinaigre de cidre aux repas. Appliquez des compresses de vinaigre de cidre et de farine de maïs ou de pommes de terre. En cas de virus (herpès ou le zona), tamponnez les zones concernées avec du vinaigre de cidre non dilué.
  • Piqûres de petits insectes : le vinaigre, appliqué immédiatement, arrête les démangeaisons (moustiques, aoûtats)
  • Coups de soleil : le vinaigre de cidre calme et rafraîchit la peau rouge et douloureuse et empêche les infections. Appliquez le non dilué, doucement, sur les zones rouges. Et prenez un bain d’eau fraîche dans lequel vous aurez dilué 3 c. à soupe de vinaigre de cidre.
Affections gynécologiques
Le vinaigre de cidre régule aussi la flore vaginale (pertes blanches, etc.). Diluez une dose de vinaigre pour 4 doses d’eau, le tout à la température du corps. Achetez en pharmacie une seringue de 10 ml, coupez l’embout, pompez la solution préparée avec votre seringue et injectez la prudemment dans le vagin.
Dans le cas de règles abondantes, prendre le cocktail de Jarvis le matin. Il agit contre les saignements. Vous pouvez aussi pratiquer des bains de siège avant le début des règles (diluer un demi-verre de vinaigre de cidre dans de l’eau chaude).
Soins du corps
Buvez le matin à jeun un verre du cocktail de Jarvis. Il vous fortifiera tout en stimulant l’irrigation sanguine et les fonctions de la peau. Complétez ce régime par :
  • des bains : pour détendre la peau et régénérer son film protecteur, prenez un bain dans lequel vous aurez versé 1 à 2 verres de vinaigre de cidre. Restez au moins 15 minutes et relaxez-vous.
  • des massages : après le bain ou la douche, pratiquez un massage une fois par semaine. Remplissez votre lavabo d’eau chaude et versez un verre de vinaigre de cidre. Massez-vous le corps avec cette eau vinaigrée pour qu’elle pénètre bien dans la peau. Ne vous essuyez pas.
Pour nourrir, hydrater, lisser et protéger votre peau, voici comment faire une crème de soins à partir de ce que vous pourrez trouver dans votre cuisine : 
- au yaourt et au vinaigre de cidre : mélangez 3 c. à soupe de yaourt nature, 1 c. à soupe de crème fraîche, 1 c. à soupe de miel (chauffé et bien fluide), 1 c. à café de vinaigre de cidre et 1 c. à café de jus de tomate. Remuez jusqu’à obtenir une pâte lisse. Appliquez cette crème la nuit.
- à l’avocat et au vinaigre de cidre : mélangez 3 c. à soupe d’avocat écrasé, 3 c. à café de miel, 2 c. à soupe de vinaigre de cidre et 2 c. à café de son de blé. Epaississez la pâte obtenue avec le son de blé. Etalez la préparation obtenue sur votre peau et laissez agir 30 minutes.

Cheveux : L’Oréal, Dessange et compagnie n’ont qu’à bien se tenir

Le vinaigre de cidre est à la base de soins capillaires ultra-économiques et bien plus sains que ceux du commerce. Ses résultats vous surprendront. Voici quelques recettes de shampoings et lotions dont les ingrédients principaux sont aussi dans votre cuisine :
  • Cheveux blonds : faire une décoction de fleurs de camomille (20 g/l) et la mélanger dans 1 l de vinaigre de cidre. Appliquez 25 cl de cette solution sur les cheveux après le shampoing.
  • Cheveux bruns : préparez un shampoing avec 2 c. à café d’eau de rose, 2 c. à soupe de vinaigre de cidre et 2 œufs puis massez-vous les cheveux avec et laissez agir quelques minutes.
  • Cheveux brillants : faire une décoction avec 30 g d’orties dans un ½ litre d’eau. Filtrez-la et mélangez avec le vinaigre de cidre. Appliquez la préparation sur les cheveux après le shampoing.
  • Cheveux épais : placez 10 g de feuilles de bouleau, 10 g de feuilles de lavande dans une carafe puis versez dessus un litre de vinaigre de cidre. Fermez hermétiquement et laissez macérer une semaine. Massez-vous alors la chevelure avec la solution. Ne pas rincer.
  • Cheveux gris : lavez les cheveux avec du vinaigre de cidre (proportion 1/3) dilué dans l’eau et chauffé. Ne pas rincer.
  • Cheveux gras : appliquez une solution de vinaigre de cidre dilué dans l’eau (2/3 d’eau) après le shampoing.
  • Pellicules, chutes de cheveux : appliquez du vinaigre de cidre dilué (3/4 d’eau) et chauffé, après le shampoing.

De la tête... aux pieds, de quoi faire de l’ombre aux pharmacies !

Pour les mains, la règle de la simplicité prévaut aussi. Vous avez des problèmes de peau sèche ou gercée ? Pour retrouver une peau souple et lisse, faites une cure de cocktail de Jarvis pendant 4 à 6 semaines (un verre avant le petit-déjeuner). Essayez aussi une crème composée pour moitié d’huile d’olive et pour moitié de vinaigre de cidre (très bonne pour le corps aussi).
Enfin, pour vivifier vos pieds en fin de journée, trempez les pendant 15 mn dans 5 l d’eau chaude dans lesquels vous aurez versé 3 c. à café de sel et 2 de vinaigre de cidre. Si vous avez les jambes lourdes, une friction au vinaigre de cidre pur les soulagera.
Que demander de plus simple et de plus universel ?
Prenez soin de vous.
Dominique Vialard
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager sur Viadeo
Pour en savoir plus :
-       « Le vinaigre de cidre : le remède miracle de la tête aux pieds / 200 applications pratiques » de Christopher Thompson (Ed. Equilibre, 2006).
-       « Les bienfaits du vinaigre de cidre » de Bernd Küllenberg et Hélène Tallon (Ed. Vigot, 2009).
-       « Le vinaigre santé » de Marie-France Muller (Coll. Pratiques Jouvence, 1999).
"Alternative Santé" lance
son magazine
100% numérique
Abonnement : 1 an (11 n°) - 24 euros
 Pour en savoir plus cliquez ici 

 (si vous êtes déjà abonné à Principes de Santé, cliquez ici)
Alternative santé lance son magazine 100 % numérique

Nos newsletter, VOS RÉACTIONS :  
Soufre, EMDR et pétition

  • De nombreux lecteurs nous interrogent sur telle ou telle pathologie et son traitement naturel. Il se peut que nous traitions, un jour ou l'autre, leur problème de santé, mais cela reste hypothétique.Pour avoir rapidement des réponses à vos questions de santé, nous vous invitons à consulter l'index des articles parus dans Principes de Santé, le journal de la médecine naturelle en suivant ce lien.
  • Si vous recherchez un thérapeute pratiquant une des disciplines des médecines alternatives, vous en trouverez une liste près de chez vous en vous rendant sur le site annuaire-therapeutes.com
  • Si vous ne souhaitez que votre adresse mail soit communiquée, précisez-le nous dans vos mails.

Lithothérapie et Soufre

Olivia Verille - oliviav288@yahoo.fr
Je vous invite à lire l'excellent livre du docteur Agrapart, oligo-élements et couleurs qui présente les caractéristiques vibratoires des oligo-élements dont le soufre et sa correspondance avec la longueur d'onde couleur, dans cet exemple le soufre = orange et a une action froide en superficie et sécheresse en profondeur si on l'applique sur la peau et l'inverse si on le boit dans un verre d'eau. Ce médecin m'a apporté par le biais de ce livre une aide précieuse pour me soigner d'une manière vibratoire et scientifique.
Lanis Rose-Marie - RoseMarie.Lanis@buildingsagency.be
J’aimerais apporter quelques informations personnelles à propos de la lithothérapie.
- En ce qui concerne la tourmaline.  Cette pierre est excellente pour réduire drastiquement les charges électromagnétiques. Il est bon de poser une tourmaline sur la tour d’un ordinateur, en plaçant la pierre de telle façon que les fibres suivent un parcours vertical.  Dans ce cas, toute le nuisance électromagnétique sera déviée selon un trajet vertical : la tourmaline agit comme une véritable cheminée.
De la même façon, il est bon et plus important encore de poser une tourmaline sur un compteur électrique.
J’ai pu mesurer exactitude de cela en mesurant au pendule les degrés Bovis dans l’ambiance d’un local, avant et après pose d’une tourmaline.
La tourmaline canalise vraiment la nuisance électromagnétique, et vous permet de vivre dans un lieu régénéré (mais il ne faut pas se placer au-dessus de la tourmaline mise en place…). La tourmaline ne doit jamais être nettoyée, régénérée : elle sert simplement à canaliser les nuisances électromagnétiques.
- Ma méthode personnelle – à mon usage propre – d’évaluation des possibilités énergétiques d’une pierre de lithothérapie.  Je fais quelques respirations profondes, puis j’ouvre consciemment l’énergie des chakras de mes mains (facile pour une initiée au reiki),et  pose la pierre sur ma paume.  Alors, je sens l’énergie de la pierre qui se diffuse depuis ma main à mon bras et ensuite à diverses zones du corps selon le cas.  Il y a là vraiment un ressenti énergétique précis, particulier à chaque type de pierre.  Une telle expérimentation est accessible à tous.

EMDR

Renaissance EMDR - contact@renaissance-emdr.fr
À lire, et à relire, votre excellent article sur l'EMDR, nous avons, mon associée et moi-même, ressenti deux émotions singulières : d’abord, celle de la reconnaissance puis celle de la fierté.
Avant 2003, notre cabinet enseignait l’hypnose dans l’accompagnement de la douleur physique sévère (grands-brulés, accidentés, cancéreux...). Au retour des States, de feu notre professeur d’EMDR, le regretté David SERVAN-SCHREIBER, nous avons tout de suite été conquis par cette approche thérapeutique avant-gardiste qui a valu à sa découvreuse, Francine SHAPIRO, l’équivalent d’un prix Nobel de psychologie.
Nous avions enfin une réponse efficace et rapide au traumatisme psychologique (deuil, viol, victimes de catastrophe, d’attentat, rupture amoureuse…). David se plaisait à dire qu’à l’aide de cette « turbo-thérapie », il était possible de guérir un traumatisme simple en 1 à 3 consultations. Nous avons fait de ce précepte une règle d’or, à un détail près. Nous avons appliqué une belle pensée de Mark TWAIN : « … Ils ignoraient que cela était impossible, alors ils l’ont fait… ».
Isabelle
J'ai lu avec attention votre article sur l'EMDR. Je partage votre point de vue sur cette thérapie qui donne en effet de bons résultats. Toutefois j'aimerais vous inviter à plus de nuances dans vos propos concernant les psychiatres. Savez-vous qu'aujourd'hui il existe une nouvelle méthode, s'inspirant largement de l'EMDR, conçu et portée par des psychiatres de renom, et pratiquée par des psychologues psychothérapeutes expérimentés ? Il s'agit de l'HTSMA. Elle rencontre un succès croissant, tant du côté des patients que de celui des praticiens. Je vous invite à surfer sur le site officiel : www.htsma.org. J'espère que vous pourrez ainsi vous réconcilier avec une partie (même peu nombreuse) des psychiatres.
Alternative Santé : Merci pour cette info qui devrait interpeller... les psychiatres. Je connais assez bien cette profession et j’ai coécrit un livre sur la maladie bipolaire avec l’un des meilleurs spécialistes de ce trouble, le Dr Giachetti. Heureusement qu’il existe des psychiatres courageux qui travaillent autrement que par le seul recours à la chimie... Voilà donc un outil de plus pour ceux qui n’hésitent pas à s'affranchir des « guidelines » des laboratoires (qui dictent les prescriptions médicamenteuses) et à enrichir leur pratique de soins quand l'état du patient le permet. DV

Pétitions

Mireille LAFFORT - laffort.mireille@wanadoo.fr
Cette fois-ci je ne suis pas d'accord avec vous. Comment dire que les pétitions auprès des pouvoirs publics, dirigeants de pays, de mouvements ou d'entreprises ne servent à rien parce que certaines ne "marchent" pas. Si l'on ne parle que d'Amnesty International, ils ont quand même à leur actif beaucoup de dossiers qui ont abouti. Ils ne sont pas les seuls, beaucoup d'autres par l'information et la mobilisation citoyenne ont fait basculer des décisions qui paraissaient inébranlables. Je suis pleine admiration et de reconnaissance pour tous ces "lanceurs d'alertes". Je crois profondément au poids de l'opinion publique lorsqu'elle s'exprime (nous avons les dirigeants que nous méritons !)
Alors bien sûr, il y a la question du nombre, je suis moi aussi un peu submergée par le nombre de pétitions. J'ai résolu (provisoirement peut-être) la question en ne signant jamais les pétitions de certains sites dont les pétitions sont parfois valables mais le plus souvent assez farfelues. Dommage pour celles qui sont valables, mais je pense que de se retrouver sur ces sites les décrédébilise.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Vous n'avez pas reçu les 51 premières newsletters d'Alternative Santé. Découvrez-les en allant sur le site alternative-sante.fr

- Pour être assuré de recevoir, chaque jeudi, la newsletter "Alternative Santé" suivez ce lien
 
- Pour transférer cette newsletter à vos proches et amis, c'est gratuit ! Suivez ce lien
Vous avez changé d'adresse mail, suivez ce lien

Si vous ne souhaitez plus recevoir d'informations d'Alternative Santé, suivez ce lien.

Pour ne plus recevoir de courriels de la part de Santé Port Royal, il vous suffit de vous rendre sur cette page.
 
 
"Alternative Santé" est édité par la société Santé Port Royal, société de presse indépendante des laboratoires pharmaceutiques et des pouvoirs publics.
Santé Port Royal SAS - 65, rue Claude Bernard - 75005 Paris
 
Les informations et services proposés dans la newsletter Alternative Santé ne constituent ni directement, ni indirectement une consultation médicale. Les informations fournies sont destinées à améliorer et non à remplacer la relation directe entre le patient et les professionnels de santé. En aucun cas, les informations et services proposés ne sont susceptibles de se substituer à une consultation, une visite ou un diagnostic formulé par votre médecin ou peuvent être interprétées comme assurant la promotion de médicaments.Vous ne devez pas mettre en oeuvre les informations publiées par la newsletter Alternative Santé pour la formulation d'un diagnostic, la détermination d'un traitement ou la prise et/ou la cessation de la prise de médicament sans consulter préalablement un médecin généraliste ou spécialiste. La responsabilité d'Alternative Santé et de sa société éditrice Santé Port Royal ne pourra être recherchée au titre de l'information et des services proposés dans cette newsletter, et vous acceptez que l'utilisation de ces informations et services s'effectue sous votre seule et entière responsabilité, contrôle et direction.

France : toujours trop d'antibiotiques !



Une enquête publiée par l’UFC-Que choisir montre encore une fois du doigt la prescription médicale toujours trop systématique d’antibiotiques. L’association a demandé à une personne saine de consulter 50 médecins pour un mal de gorge fictif. Plus de la moitié des médecins (52%) auraient prescrit un antibiotique alors que la personne ne souffrait de rien ! De plus, en moyenne, les ordonnances comprenaient 2,4 médicaments autres que l’antibiotique, dont des corticoïdes.
On comprend mieux ainsi pourquoi, en France, la consommation de médicaments est de 40 % supérieure à celle de nos voisins européens. Toutefois, une telle enquête passe sous silence le vrai problème de la médecine généraliste conventionnelle : si l’on enlève aux médecins les antibiotiques, les anti-inflammatoires et la cortisone, il ne leur reste plus grand-chose à prescrire en cas d’infection
Pour vraiment diminuer la prescription de médicaments allopathiques, il faudrait leur enseigner les vertus des oligoéléments, des huiles essentielles, du chlorure de magnésium, de l’extrait de pépins de pamplemousse, de l’homéopathie… mais, malgré le déficit croissant de la Sécurité sociale, ce n’est pas à l’ordre du jour.